Accueil > Participatif > Les campagnes j2s > Argyx Games, l’Apocalypse par voie postale

Argyx Games, l’Apocalypse par voie postale

par jeudeclick
Publié : Dernière mise à jour le 398 vues 3 minutes de lecture

De retour au bureau après quelques jours de vacances, nous ouvrons, confiants, cette bonne vieille boîte aux lettres. Nos sourires s’effacent net. Posée au centre du cube beige en acier laqué, une unique enveloppe, noire, épaisse, silencieuse. Usant de toutes les précautions auxquelles nous autres professionnels avons été formés, nous prélevons l’inquiétant objet pour la porter dans notre laboratoire sécurisé dans lequel nous chaussons avant toute manipulation gants renforcés et lunettes de protection. Suivant le protocole réglementaire, nous ouvrons délicatement le pli avec la précision du neurochirurgien (Ah oui non mais ! On est comme ça nous chez Jeudéclick !).

Cette première incision révèle une seconde enveloppe rouge sang et vierge de toute écriture. Elle est accompagnée d’une lettre peu engageante qui nous informe que nous allons vivre le Prélude de « L’Apocalypse », imminente aux dires du tueur fanatique qui nous contacte si abruptement. À nous de déjouer ses plans terrifiants en perçant le secret des énigmes auxquelles il nous soumet comme ultime espoir de rédemption. Bien décidés à lui mener la vie dure, nous échangeons notre nécessaire de laboratoire au profit d’une loupe, d’un ordinateur et de Basile, notre fidèle limier. Après un reniflage sévère dudit inspecteur canin, examen minutieux et déchirage en règle, il s’avère que l’enveloppe rouge renferme des indices fournis par le tueur mystique : extraits de textes en latin, objets curieux maculés de sang et autres inscriptions mystérieuses…

Escape toi-même !

C’est ainsi que nous découvrons le nouveau concept d’Argyx Games : des énigmes basées sur le fonctionnement de l’escape-game à résoudre chez soi, ancrées dans une narration immersive renforcée par le matériel fourni et des documents consultables en ligne (vidéos, pages internet…) ou encore la réception d’emails. Ce jeu dit à réalité alternée prend place dans un univers mystique mystérieux et un brin érotique qui se réclame de Seven, Zodiac ou encore le Da Vinci Code. Si cette première enveloppe que nous a soumise cette toute jeune maison d’édition n’est qu’un teaser, la partie dure tout de même environ une heure.

Afin de poursuivre l’aventure, Argyx proposera début juin 2018 un financement participatif pour sa première saison d’ « Apocalypse », baptisée « Le Signe de Croix ». Ils promettent ainsi une session de jeu d’une durée moyenne de deux à quatre heures, jouable d’une à cinq personnes à partir de 16 ans. Disponible en Français et Anglais, cette aventure nécessitera une connexion internet et s’articulera autour d’un colis reçu directement chez soi, comme envoyé directement par le tueur, comprenant une vingtaine d’objets et documents dont un journal intime illustré, des coupures de presse, une lampe UV, des cadenas, etc… Notons enfin qu’Argyx prend le parti audacieux de réaliser le maximum de matériel de jeu de manière artisanale, et ça c’est plutôt cool !

Ambassadeurs de vos soirées prises de tête

Johanna et Mathias d’Argyx Games peaufinent actuellement les énigmes qui tortureront bientôt vos délicates méninges tout en réfléchissant déjà à une seconde saison d’ « Apocalypse : Babylone », prévue à l’horizon 2019. Mais parallèlement à cet ambitieux projet, ils ont décidé de proposer également les « Pocket Investigations ». Un alléchant concept qui consiste en un abonnement annuel à une box d’énigmes narratives. Vous recevrez ainsi chaque mois un colis avec des énigmes indépendantes portant sur des thèmes encore tenus secrets ! Enfin, ils lanceront dès cet été une série d’énigmes en ligne dont le « Prélude » est d’ores et déjà en ligne gratuitement.

De notre côté, ça nous fait bien trépigner et avec Basile, nous allons surveiller de près notre facteur ! Pour le lancement de la campagne sur Kickstarter, rendez-vous le 4 juin 2018 pour une livraison d’ « Apocalypse – Episode 1 » à Noël 2018.

La campagne participative sur Kickstarter

Rédacteur de l’article : Arthur

VOUS POUVEZ EGALEMENT AIMER

Laisser un commentaire